Cycle d'exposés 2006-2007

 

Exposés de travaux personnels

 

Dates des exposés :


21Octobre 2006 : Richard Abibon "La couleur de la voix"
25 Novembre 2006 :
Marie Laure Caussanel "Cap"
16 Décembre 2006 : Didier Vaudène "Ciel, mes neurones ! "
27 Janvier 2007 : interruption du cycle

 

Proposition :

Il parait si important de garder un lieu ouvert, informel, au delà de toutes écoles, toutes professions, où l'on puisse exposer ses travaux personnels (dans n'importe quel domaine) et s'exposer devant un public. La recherche est indépendante, certes, mais ne restons pas isolés. Nous avons besoin de nous parler, nous lire et de nous entendre, nous adapter à l'altérité, traverser se qui nous "fache" dans le discours de l'autre.

 


Modalités :

L'entrée est libre, les exposés sont ouverts à tous y compris aux enfants (parce qu'ils ont aussi le droit d'entendre).

Ils se déroulent un samedi par mois de 18h à 20h et sont suivis d'un diner si vous le désirez - apportez des compléments solides ou liquides qui vous feront plaisir pour participer au diner.

Ils ont lieu près de la cheminée, l'hiver, et dans le jardin, l'été, au 19, rue Pierre Honfroy 94200 Ivry sur Seine
Tél : 01.46.58.26.14

Proposez vos exposés... pour La saison 2006/2007...

Bien Amicalement

Marie Laure Caussanel

 

Arguments des exposés :

 

Exposé Samedi 21 Octobre 2006 à 18h

de Richard Abibon "La couleur de la voix"

Exposé Samedi 25 novembre 2006 à 18h

de Marie Laure Caussanel "Cap"

" Suite à l'exposé de Richard Abibon ce Samedi 21 octobre dernier, je me suis décidée à intervenir à la suite justement, interrogée que j'ai été par la valeur de mon travail, et notamment topologique.
Richard a posé certaines questions : quelle est donc cette communauté de topologues (ou de psychanalystes ?) qui ne travaillent pas ensemble, qui se parlent mal ? Il a parlé de ceux qui ont fait théorie... Qui a fait théorie ? Et je repense : qu'est-ce qui fait théorie ?... Est-ce que j'en ai une d'ailleurs ?
Me voilà dans la mise à plat d'un déroulé d'une dizaine d'années.

Suis-je cap ?"

Accès à l'écrit de "Cap"

Accès à l'audio de "Cap"

 

Exposé Samedi 16 décembre 2006 à 18h

de Didier Vaudène "Ciel, mes neurones ! "

" Si le ciel n'est plus l'image d'un au-delà de la terre, image d'un infini au-delà du fini, et irréductible au fini, il ne reste plus que la finitude. Mais si la finitude n'est plus encerclée par un ciel d'infinitude, peut-on continuer à croire que la finitude soit finie ? Que serait une finitude qui soit autre chose qu'une manière d'infini déchu (et peut-être déçu, voire dé-su), et pourtant non dépourvue de limites ?

 
Et mes neurones ? Finitude, direz-vous. Oui, mais alors une finitude pas finie, je veux dire aussi, pas terminée, pas achevée. Demeurant partiellement en réserve : insu, inconscient, espacement, effacement, etc. Quand le ciel bas et lourd... Ce que nous nommons sujet reprendrait-il à son compte certaines fonctions antérieurement dévolues à l'âme ?"

 

 

>